Quand le ronfleur s’active!

 

Unhappy wife with her snoring husband

Il est courant de se moquer et rire des ronfleurs,  et pourtant ! Si l’on pouvait s’en passer, ce serait tellement mieux, tellement plus agréable et tellement meilleur pour la santé de tous!

 

Il semble qu’une personne sur quatre ronfle régulièrement et une sur deux, de temps en temps.

Pourquoi certains ronflent-ils?

L’origine des ronflements se trouve dans le relâchement des tissus de la gorge.

Que ce soit le fond de la langue, les amygdales, la luette ou la voûte palatine, ces tissus, pour une raison ou une autre, l’âge parfois, mais pas que, se relâchent, bloquant le passage de l’air provoquant par la même occasion ces bruits et vibrations peu agréables à l’oreille et surtout très dommageables pour  tous.

En effet, en pâtissent, non seulement les personnes qui « essaient de dormir à côté » , mais le ronfleur également, qui, se sentant coupable, pour certains 🙂 , se trouve un peu gêné en particulier dans les situations collectives, mais surtout, subit son propre bruit qui très souvent le réveille.

Or le sommeil est fondamental pour l’organisme.

Alors comment faire?

 

Les causes du ronflement

 

  • L’alcool, les somnifères et les anxiolytiques

Très clairement, l’alcool le soir, provoque ou décuple le ronflement. L’explication n’en n’est pas très claire, si ce n’est que le sommeil est tellement profond que les tissus se relâchent particulièrement. Essayez de réveiller une personne qui a bu…et vous comprendrez que l’organisme n’est pas très réactif.

Il en est de même pour les somnifères et les anxiolytiques.

  • Le surpoids

Les personnes en surpoids ne sont pas les seules à ronfler, mais la majorité des personnes d’entre elles ronflent. En effet, avec le surpoids, les tissus s’épaississent et se relâchent provoquant ce dont j’ai parlé plus haut.

  • La position sur le dos

Dans la majorité des cas, lorsqu’une personne ronfle, elle est sur le dos. Il suffit d’ailleurs, souvent, de la remettre sur le côté pour que le ronflement cesse.

Il semble en plus, que la meilleure position pour dormir,  soit la position de fœtus, sur le côté gauche.

Mais, sans même nous en rendre compte,  nous bougeons pendant la nuit. Voici une solution toute simple

– Poser un petit coussin derrière vous afin qu’il vous empêche de vous retourner.

Je reconnais que ce n’est pas forcément glamour, mais les ronflements ne le sont pas plus et puis, un coussin c’est vite enlevé!

  • Une pathologie ORL qui encombre les narines et oblige à respirer par la bouche.

Si cette pathologie est ponctuelle, pas de souci, nous allons voir comment, avec les huiles essentielles, la soulager. Si en revanche elle est continue, telle une allergie que vous n’avez pas encore diagnostiquée, alors il va falloir se pencher dessus!

 

Les propositions de l’Aromathérapie

Très actives dans le raffermissement  des tissus et efficaces pour dégager les voies respiratoires, les huiles essentielles sont particulièrement efficaces contre les ronflements.

Plusieurs possibilités

  • En diffusion douce 

Eucalyptus globulus / Lavande vraie / Pin sylvestre / Thym à linalol / Marjolaine à coquilles

Quelques gouttes de l’une ou de l’autre, ou de deux à la fois dans votre diffuseur, pendant 20 à 30′ avant de vous coucher.

  • En inhalation sèche
  1. Le plus simple: Marjolaine à coquilles: 2 gouttes sur un mouchoir que vous déposez à côté de votre oreiller pendant la nuit. Ses principes actifs auront une action décongestionante et antispasmodique ce qui aidera les muscles à se relâcher.
  2. En synergie:

Eucalyptus globulus /Cyprès toujours vert/Menthe poivrée/ Thym à linalol

3  gouttes de chaque sur une compresse ou un petit mouchoir en tissu, que vous respirez plusieurs fois dans la journée et le soir avant de vous coucher,  avant de la poser à côté de votre oreiller.

  • En application sur les ailes du nez afin de désencombrer et laisser l’air circuler.

Menthe poivrée / Lavande vraie / Pin sylvestre / Thym à linalol

2 gouttes de chaque diluées dans 15 ml d’huile végétale.

  • En application sur le thorax et la gorge 10 à 20 minutes avant d’aller vous coucher.

Menthe poivrée / Lavande vraie / Pin sylvestre / Thym à linalol

ou

Menthe poivrée / Lavande vraie / Pin sylvestre / Eucalyptus globulus

2 gouttes de chaque diluées dans 1 cuillerée à café d’huile végétale.

 

  • En application directe dans les narines afin de les laisser hydratées et libres pour respirer.

Essence de Citron et Huile végétale (Noyau d’abricot, Amande douce…) en proportion égale. Déposez, avec un coton-tige, une goutte de ce mélange dans chaque narine. Attention on ne met jamais d’huile essentielle pure dans les narines.

Cette manière de procéder n’est valable que ponctuellement. Il vaut mieux ne pas mettre d’huiles essentielles dans les narines au long cours.

Deux ou trois autres conseils

  • Veillez à ce que votre chambre soit régulièrement aéré.
  • Veillez également à ce que l’air n’y soit pas trop sec. Disposez éventuellement un humidificateur.
  • Essayez de dormir la fenêtre ouverte, quitte à prendre une couette plus épaisse.
  • Essayez de dîner léger et pas trop arrosé!

Dans la plupart des cas, le ronflement n’a rien de rédhibitoire, il faut juste mettre en place quelques habitudes. Les huiles essentielles nous y aident bien.

Pour ce qui est des synergies proposées, le mieux est de vous préparer un mélange pour plusieurs jours, en respectant les proportions. Cela vous facilitera la préparation de vos nuits!

MentheetlavandeLOGO

Vous avez aimé cet article ?

Téléchargez gratuitement mon livre:

 « Cinq huiles essentielles que tous les parents devraient connaître »

Vous pourrez ainsi profiter tout de suite des bienfaits des huiles essentielles et recevoir directement les nouveaux articles dans votre boîte aux lettres! Ou inscrivez-vous sur la newsletter pour recevoir toutes les informations et les nouveaux articles.

Important:

Toutes les informations données dans le cadre de cet article, comme dans celui de ce site, le sont à titre d’échange d’expérience et de connaissances.

Elles ne sauraient se substituer à l’avis d’un médecin si vous le jugez.

L’auteure décline toute responsabilité quand à une utilisation inappropriée et dangereuse de l’aromathérapie dans le cadre du quotidien.

Si vous ne l’avez pas encore fait, je vous conseille, avant toute utilisation d’huile essentielle, de vous référer à la page: Pour commencer.

 

 

 

 

 

 

 

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *