Panaris : une infection à ne pas mépriser

Provoqué par une blessure, porte d’entrée potentielle de germes, le panaris est une infection connue à laquelle nous sommes tous plus ou moins sujets un jour ou l’autre.

Pourquoi avons-nous des Panaris ?

L’origine la plus courante et la plus connue est sans nul doute les traumatismes même minimes des ongles et des pourtours des ongles, comme par exemple, une petite peau que l’on arrache tant bien que mal parce qu’elle nous dérange, même si l’on sait très bien qu’il vaudrait mieux la couper, mais également une écharde, une petite coupure, une piqûre …

Les autres facteurs de risque sont les ongles coupés trop courts, les soins de manucure mal réalisés, mais aussi les déficits immunitaires, qui laissent l’organisme sans défense face à la moindre attaque et facilitent l’aggravation des infections, le diabète qui prédispose aux infections.

Qu’est-ce qu’un Panaris ?

 

Les symptômes du panaris sont : une douleur, une rougeur et / ou  une chaleur ressentie sur la zone.

Il peut se situer sur toute les zones du doigt.

Plus souvent sur le dessous de l’ongle, il peut également se trouver sur le pourtour, le côté ou le dos du doigt. On en trouve parfois même sur la paume de la main.

Le germe responsable du panaris est le staphylocoque doré. Il n’est donc pas anodin et doit être traité rapidement pour éviter de dégénérer et d’atteindre les os, et les articulations, provoquant des séquelles très ennuyeuses.

Comment se forme un Panaris ?

On peut dissocier trois étapes dans la formation du panaris :

  1. L’origine : coupure, blessure …  Aucun symptôme particulier
  2. Le début de l’inflammation ou  stade phlegmasique : légère  sensation douloureuse, début de rougeur, sensation de chaleur sur la zone.
  3. Le stade ultime ou collection : douleur permanente, sensation de battements dans le doigt, rougeur et chaleur plus importante. Puis fièvre et ganglion sous l’aisselle qui indiquent une diffusion de l’infection plus importante. A ce stade, la personne s’expose à certaines complications comme la diffusion de l’infection en surface avec l’apparition de points purulents, ou des complications en profondeur comme indiqué plus haut, touchant les os, les tendons, les articulations.

Il est donc important d’intervenir le plus rapidement possible.

Que faire face à un début de Panaris ?

Heureusement les Huiles Essentielles sont extrêmement efficaces pour ce problème et nous permettent de le prendre en charge dès les premiers symptômes, même si, ais-je envie de dire, nous ne sommes pas certain que ce soit réellement un début d’un panaris. Au pire les Huiles Essentielles utilisées renforceront notre système immunitaire.

 

Quelles Huiles Essentielles utiliser ?

Toutes les Huiles Essentielles antibactériennes à large spectre peuvent venir en aide  mais les plus intéressantes sont très certainement celle de Lavande vraie, de Tea-tree et celle d’Origan compact.

 

L’Huile Essentielle de Lavande vraie est réputée pour lutter très efficacement contre le staphylocoque doré.

Celle de Tea-tree est reconnue comme antibactérienne majeure tout en étant très douce.

Celle d’Origan compact est extrêmement puissante mais elle est très forte et donc à manipuler avec précaution.

Pour plus de précisions sur comment les utiliser, voyez ici la fiche : Panaris

 

Une dernière précision, si vous êtes sujet à ce genre de maux, sans doute votre immunité est-elle faible. Prenez donc le temps de la renforcer. Vous trouverez des idées pour cela dans l’article suivant : Booster son immunité

Vous avez aimé cet article ?

N’hésitez pas à le partager.

Vous pouvez également venir regarder ce qui se passe sur ma page facebook :https://www.facebook.com/mentheetlavande/, liker et faire suivre.

Vous serez ainsi directement connecté(e) aux nouveaux articles et nouvelles fiches du site.

Important:

Toutes les informations données dans le cadre de cet article, comme dans celui de ce site, le sont à titre d’échange d’expérience et de connaissances.

Elles ne sauraient se substituer à l’avis d’un médecin si vous le jugez.

L’auteure décline toute responsabilité quand à une utilisation inappropriée et dangereuse de l’aromathérapie dans le cadre du quotidien.

 

 

Eviter que toute la sphère ORL ne soit touchée

Vous connaissez certainement le syndrome du nez qui commence à couler ou à se boucher, qui continue par un rhume qui s’installe, une sinusite qui fait son apparition et enfin une otite qui en profite pour venir vous visiter elle aussi.

En effet si le rhume en soit n’a rien d’ennuyeux si ce n’est de vous obliger à vous moucher régulièrement et peut-être du coup d’irriter vos muqueuses, les bactéries à son origine et l’infection qu’il présente risque à terme de contaminer plus d’espace et du coup d’être un peu moins bénin.

En effet le problème ou l’une des caractéristiques  des pathologies ORL réside dans le fait que non seulement elle sont douloureuses et fatigantes mais surtout, si l’on n’y prend garde, elles risquent de se propager sur toute la sphère ORL et du coup devenir vraiment plus ennuyeuses.

Sans que cela ne devienne une angoisse il est malgré tout important de les surveiller et pour certaines, d’intervenir à leur début pour éviter qu’elles n’affectent d’autres parties non encore touchées.

Comment faire ?

C’est très simple. De nombreuses Huiles Essentielles vont nous aider à renforcer notre système immunitaire d’une part, à éliminer les bactéries ou le virus d’autre part.

Ravintsara, Saro, Marjolaine à coquilles, Romarin à cinéole, Eucalyptus radié, Thym à linalol, toutes ces Huiles Essentielles vont pouvoir intervenir de façon efficace.

Le Ravintsara ou le Saro, qui sont deux Huiles Essentielles très proches, pour stimuler l’immunité. En friction sur la plante des pieds et sur le plexus solaire, 1 goutte matin et soir.

Les autres pour renforcer le système immunitaire également mais aussi pour intervenir comme antibactériennes et antivirales.

L’Eucalyptus radié et le Romarin à cinéole sont particulièrement indiqués pour les rhumes, mais si vous n’avez que la Marjolaine à coquilles ou le Thym cela ira très bien. Il est juste intéressant de noter que ces Huiles Essentielles là sont plus chères et qu’il vaut peut-être mieux les garder pour des maux un peu plus spécifiques que le rhume.

Ceci dit comme j’aime à le préciser, vous choisirez exactement l’Huile Essentielle qui conviendra. Elle saura vous « appeler » 🙂

Voilà, vous voyez c’est assez simple en fait !

Vous avez aimé cet article ?

Faites-le suivre et likez ma page facebook !

https://www.facebook.com/mentheetlavande/

 

Important:

Toutes les informations données dans le cadre de cet article, comme dans celui de ce site, le sont à titre d’échange d’expérience et de connaissances.

Elles ne sauraient se substituer à l’avis d’un médecin si vous le jugez.

L’auteure décline toute responsabilité quand à une utilisation inappropriée et dangereuse de l’aromathérapie dans le cadre du quotidien.

L’Huile Essentielle d’Hélichryse italienne pour apaiser nos maux psychiques

On connaît bien l’Huile Essentielle d’Hélichryse italienne pour sa capacité exceptionnelle à intervenir sur les hématomes, ne les  laissant même pas apparaître si l’on s’y prend assez tôt, ou sur tous les problèmes circulatoires, voire  » HE d’Hélichryse italienne » 

Mais on sait moins toutes les facultés de cette plante à nous aider dans nos difficultés psychologiques.

En effet l’Hélichryse italienne, de la même façon qu’elle soigne les bleus physiques est une salvatrice pour les  » bleus de l’âme ».

Sa composition d’esters et de sesquiterpènes, lui permet en effet d’être d’une grande efficacité pour apaiser, combattre la nervosité et ramener la paix intérieure.

Lors de situations difficiles, de passages délicats, elle intervient pour nous aider à nous accoutumer aux nouvelles situations ou pour franchir certains caps.

Absolument magnifique en cas de blessures dues à une enfance difficile, elle intervient également très facilement sur les douleurs sentimentales qui pourraient amener à un repli sur soi, une froideur, la constitution d’une carapace de survie face à l’amour ou l’affection.

Comment l’utiliser ?

 

C’est très simple.

Par voie cutanée ou olfactive avec l‘Huile Essentielle

  • Par voie cutanée, en friction avec une goutte d’Huile Essentielle sur la plante des pieds et / ou sur le plexus solaire avant de se coucher, pendant 3, 7 ou 21 jours.
  • Par voie olfactive, en humant le flacon une à deux fois par jour, ou plus quand le besoin s’en fait sentir.

Par voie orale avec l‘Hydrolat.

Attention, un petit rappel important, l’Hydrolat n’est pas de l’Huile Essentielle dissoute dans de l’eau ou de l’alcool. Voir ici : l’Hydrolat un trésor de douceur

Pour dissoudre peurs, blessures, contrariétés, une cure de 3, 7 ou  21 jours par voie orale.

Une cuillerée à soupe d’Hydrolat dans 1 litre d’eau à boire tout au long de la journée.

 

Un Hydrolat pour des Fêtes légères

Nous le savons la période des de Fêtes qui s’annonce va nous procurer de grandes joies et de grands bonheurs, mais peut mettre un peu en danger notre équilibre digestif et donc physique et donc psychologique et émotionnel.

En effet tout changement dans notre bien-être physique peut avoir un impact fort sur notre bien-être émotionnel. Ceci dans un sens comme dans l’autre.

En l’occurrence la période des Fêtes de fin d’année est souvent beaucoup plus riche que le reste du temps en repas copieux, arrosés, sucrés et nous ne laisse pas toujours suffisamment de temps pour digérer tout cela comme il se devrait.

Sans parler du rythme de vie, des nuits courtes …

Et très souvent cela nous laisse non seulement fatigués mais parfois sombres, inquiets, agressifs pour certains …

C’est un peu dommage pour un temps où la joie, la sérénité, le partage etc, sont normalement à l’honneur.

Alors prenons garde de la façon dont nous traitons notre organisme et profitons des remèdes naturels pour l’aider à s’alléger.

L’Hydrolat de Menthe poivrée est juste magnifique pour cela.

Non seulement il intervient sur les douleurs, les peaux enflammées, la transpiration excessive entre autre mais il est surtout magique pour tout ce qui concerne le système digestif.

Une petite cure d’Hydrolat de Menthe poivrée entre les Fêtes de Noël et celles de fin d’année sera très très appréciée par votre organisme et vous permettra de profiter sans souci de ces jours de joie.

Comment l’utiliser ?

C’est très simple :

1 cuillerée à soupe dans 1 litre d’eau à boire tout au long de la journée pendant ces sept jours ou 1 cuillerée à café dans un peu d’eau trois fois par jour.

 

 

Ma recommandation

N’hésitez pas à le mettre dans la composition de cocktails ou de salades de fruits, vous chouchouterez les systèmes digestifs de vos convives !

Attention approvisionnez vous en bons Hydrolats ! Certains produits sont vendus comme tels mais il n’en sont pas.

Je vous recommande La Cabane aux Arômes de Pescalunevous ne trouverez pas meilleure qualité.

Ou Essenciaga qui nous propose également de très bons produits dont on peut être sûr.

 

Une mise au point !  l’Hydrolat n’est pas l’Huile Essentielle, ni un peu d’Huile Essentielle diluée dans de l’eau ! Pour plus de précisions : l’Hydrolat un trésor de douceur

 

Vous avez aimé cet article ?

Téléchargez gratuitement mes

 » Dix astuces pour faire des HE vos alliées au quotidien »

En vous inscrivant sur le formulaire de gauche, vous pourrez  les télécharger

immédiatement 

Vous profiterez ainsi tout de suite des bienfaits des huiles essentielles et recevoir directement les nouveaux articles dans votre boîte aux lettres! Ou inscrivez-vous sur la newsletter pour recevoir toutes les informations et les nouveaux articles.

Important:

Toutes les informations données dans le cadre de cet article, comme dans celui de ce site, le sont à titre d’échange d’expérience et de connaissances.

Elles ne sauraient se substituer à l’avis d’un médecin si vous le jugez.

L’auteure décline toute responsabilité quand à une utilisation inappropriée et dangereuse de l’aromathérapie dans le cadre du quotidien.

Tartinettes de tomates séchées Thym / Basilic

Ingrédients :

Pour 6 personnes

  • 6 tartines de pain complet
  • 2 gousses d’ail
  • 12 tomates séchées
  • 125 g de tofu soyeux ou de brousse
  • 4 c à c d’huile d’olive ou de colza
  • HE de Thym à linalol et HE de Basilic tropical

Préparation :

  • La veille séparer les tomates en deux moitiés. Les couper en deux.
  • Diluer quelques gouttes d’Huile Essentielle de thym dans une moitié d’huile et y mettre la moitié des tomates séchées à mariner. Faire la même chose avec les autres et l’Huile Essentielle de Basilic. Filmer et maintenir au frais.
  • Le lendemain frotter l’ail sur les tartines
  • Tartiner un peu de tofu ou de brousse sur chaque tartine.
  • Déposer 2 languettes de tomates séchées sur chaque tartine.
  • Servez en apéritif ou accompagné de salade de mâche.

Crème orange / citron vert

Ingrédients :

Pour 4 personnes

  • 4 jaunes d’œufs
  • 400 ml de lait d’amandes ou de lait de brebis ( un peu plus fort)
  • 2 c à soupe de miel ou de sirop d’agave
  • 40 g de maïzena ou de farine
  • Essence de Citron vert et d’Orange
  • Une orange coupée en quartiers

Préparation :

  • Mélanger les jaunes d’œuf et le miel. Bien battre.
  • Ajouter la maïzena ou la farine
  • Mélanger les deux
  • Faire cuire à feu doux jusqu’à ce que la crème épaississe.
  • Sortir du feu
  • Faire refroidir un peu tout en remuant.
  • Lorsque la crème est tiédie, y ajouter quelques gouttes d’Essence de Citron vert et d’Orange? Peu pour commencer puis goûter et en ajouter si nécessaire.
  • Verser dans de petits ramequins
  • Décorer avec les quartiers d’orange
  • Servir frais mais pas trop froid afin que l’on goûte les saveurs.

 

Repas de fête un peu chargés ?

C’est l’hiver, il fait froid,

C’est la fête, il fait bon faire bombance,

C’est le lendemain … le ventre est un peu lourd …

Et oui nos estomacs ne sont plus habitués à boire et à manger autant que nous le faisons au moment des fêtes, c’est d’ailleurs en général pour cela que beaucoup de gens attrapent la grippe à ce moment-là, non pas du fait d’un redoublement du virus mais du fait d’organismes fatigués qui n’arrivent pas à lutter.

Alors plutôt que de tomber malade après Noël ou après le 1er Janvier, mieux vaut anticiper et prendre soin de son organisme.

D’une part en essayant de ne pas faire d’excès, bien évidemment d’autre part en aidant celui-ci  à éliminer plus facilement. Il vous en sera reconnaissant et réciproquement.

Alors quelles Huiles Essentielles pouvons nous utiliser pour cela.

Toutes celles qui vont nous aider à détoxifier le foie et le système digestif, à savoir :

L’HE de Menthe poivrée

L’HE de Romarin à verbénone

L’HE de Carotte 

L’ Essence de Citron

L’HE de Basilic doux

L’HE de Myrte vert

L’HE d ‘Estragon

L’HE de Fenouil doux

 

Les quatre premières, Menthe poivrée, Carotte, Citron et Romarin à verbénone, sont excellentes pour stimuler le système hépatobiliaire et pancréatique. Vous allez pouvoir les utiliser entre les deux fêtes en mettant un tout petit peu votre système digestif au repos c’est-à -dire en essayant d’alléger vos repas et en faisant une petite cure de 3 jours avec l’une de ces HE.

La Menthe poivrée et le Romarin à verbénone sont interdites aux femmes enceintes, aux sujets sensibles au  niveau hépatique et ne doivent être utilisées que sur un court laps de temps.

Par voie orale, 1 goutte 2 fois par jour sur un peu de miel ou dans un peu d’huile d’olive et éventuellement en friction sur la région du foie, 1 goutte pure.

 

Les quatre suivantes,  Basilic doux, Myrte vert, Estragon et Fenouil vont vous être utiles pour tout ce qui est spasmes : hoquet, spasmes de l’estomac, des intestins et acidité gastrique, ballonnements,  …

Attention l’HE de Fenouil est hormon-like, elle est interdite à toute personne souffrant de pathologie hormono-dépendante, et en cas de mastose.

Ces HE s’utilisent plutôt par voie orale, ou en massage mais diluées dans une huile végétale car elles sont potentiellement dermocaustiques.

Vous allez pouvoir les mettre dans vos sauces, vos vinaigrettes, sauce huile d’olive. basilic pour accompagner le saumon par exemple et éventuellement en prendre par voie orale directement si vous en avez besoin. Une deux à trois fois.

Elles vous aideront également à calmer un stress éventuel parfois de mise lors de ces réunions familiales !

Voilà.

Vous savez maintenant quelles Huiles Essentielles vous avez intérêt à avoir chez vous lors de ces périodes de festivités.

N’hésitez pas à les utiliser, elles permettront à votre organisme de mieux profiter de ces moments de réjouissances.

Vous avez aimé cet article ?

Téléchargez gratuitement mes

 » Dix astuces pour faire des HE vos alliées au quotidien »

En vous inscrivant sur le formulaire de gauche, vous pourrez  les télécharger

immédiatement 

Vous profiterez ainsi tout de suite des bienfaits des huiles essentielles et recevoir directement les nouveaux articles dans votre boîte aux lettres! Ou inscrivez-vous sur la newsletter pour recevoir toutes les informations et les nouveaux articles.

Important:

Toutes les informations données dans le cadre de cet article, comme dans celui de ce site, le sont à titre d’échange d’expérience et de connaissances.

Elles ne sauraient se substituer à l’avis d’un médecin si vous le jugez.

L’auteure décline toute responsabilité quand à une utilisation inappropriée et dangereuse de l’aromathérapie dans le cadre du quotidien.

 

Pour mieux respirer, l’HE de Myrte CT cineole

Lorsque vous évoquerez l’Huile Essentielle de Myrte vous entendrez peut-être parler de Myrte vert, Myrte rouge ou Myrte citronné.

Ces appellations ne sont pas suffisamment précises et sont parfois utilisées de façon confuse. C’est pourquoi il faut vraiment prendre en compte le nom scientifique latin

  • Myrte CT cinéole( Myrtus communis cineoliferum), celui dont nous allons parler (Myrte rouge)
  • Myrte à acétate de myrtényle ( Myrtus communis myrtenylacetatiferum)( Myrte vert)
  • Myrte citronné ( Backousia citriodora) celui-ci est moins connu pour le moment semble plutôt très intéressant pour tout ce qui est viral. D’apparition récente, cette HE n’est pas encore très connue.

Le Myrte CT cinéole et le Myrte à acétate de méthyle proposent des propriétés assez semblables, mais le Myrte  » vert » à acétate de méthyle, moins riche en 1.8 cinéole et plus en acétate de méthyle a des propriétés hormon-like concernant la sphère thyroïdienne et ovarienne. On préférera donc l’Huile Essentielle de l’autre Myrte qui elle convient à tout le monde.

Issu du bassin méditerranéen ( le Myrte CT cinéole, arbuste aux branches minces et rougeâtres qui donne en plein été de magnifiques fleurs blanches au parfum doux et sucré est une plante toujours vénérée pour sa symbolique de beauté, de pureté et de paix.

Son Huile Essentielle, outre d’autres propriétés que nous allons énumérer plus bas est en effet reconnue pour son action cosmétique complexe mais également ses propriétés apaisantes qui aident à se libérer de dépendances, de sentiments négatifs et qui participent à la réparation de cicatrices et de blessures émotionnelles.

C’est donc une Huile Essentielle à connaître d’autant plus que son innocuité nous permet de l’utiliser même avec les enfants.

Mais ce qui nous intéresse aujourd’hui concerne ses propriétés expectorantes, antitussives et anti-catarrhales.
Lire la suite…

Ne laissez plus votre bouton d’herpès vous gâcher la vie

ravensare, ravensara, ravensare aromatique

 

Bien pénible, les personnes qui en sont atteintes le savent, que de sentir, au moment même où déjà vous êtes dans un moment critique, quelques signes annonciateurs, à plus ou moins long terme de la survenue d’un abominable bouton d’herpès.

Un signe de fatigue

Eh oui, l‘herpès ne vient pas sans raison.

Il  est toujours très lié à une situation délicate, désagréable, spéciale comme un challenge, une angoisse, une difficulté quelconque qui vous oblige à pomper sur vos réserves. Stress,  fatigue, inquiétudes, colère, doutes, toutes ces émotions négatives auxquelles l’organisme tente de répondre en allant chercher en lui les forces nécessaires,sont autant de facteurs d’affaiblissement de notre système immunitaire.  Et qui dit, système immunitaire affaiblit, dit survenue d‘infections virales et bactériennes.

Un virus 

Or à  l’origine de l’herpès, un virus, qui, une fois qu’il s’est installé vous accompagne toute votre vie. C’est pourquoi il réapparaît de temps en temps, au gré des difficultés de la vie.

Et plus vous sollicitez votre système immunitaire plus il s’affaiblit et plus les boutons se présentent facilement. Et c’est un cercle vicieux qui commence!

Alors voyons comment installer plutôt un cercle vertueux, pour vous débarrasser de ce visiteur non-invité!
Lire la suite…

Eucalyptus et autres huiles essentielles pour couper court à tous les rhumes de la famille

       EucalyptusEucalyptus radié

                                                                                                              Thym à linalol

                                     Ravinstara

                                  Niaouli 

 

                                                                                                                 

 

Nez bouché ou qui coule, gorge irritée, maux de tête, éternuements, petite fièvre, fatigue, nous connaissons bien ces symptômes révélateurs d’un rhume dont on aimerait bien qu’il ne reste pas trop longtemps et surtout qu’il ne se transforme pas en une pathologie plus ennuyeuse.Pour cela trois huiles essentielles vont bien nous aider.
Lire la suite…

« Older Entries Recent Entries »