Category Archives: Peau

Le macérât de Millepertuis et tous ses bienfaits

 

De son  nom latin Hypericum perforatum, le Millepertuis est depuis toujours utilisé pour apaiser et calmer. Ses propriétés antidépressives sont largement connues. En extrait liquide, solide ou en teinture-mère il est également considéré comme un très bon préparateur au sommeil réparateur.

Sous forme de macérat, ses propriétés sont également intéressantes à prendre en compte.

Très efficace contre les douleurs siégeant sur les nerfs et sur les articulations, sa teneur en hypéricine, lui permet d’être un bon

anti-inflammatoire.

Ses bienfaits sur la peau ne sont plus à démontrer non plus.

 

Ses propriétés

  • Antalgique : efficacité surtout sur les maux d’origine neurologique.
  • Anti-inflammatoire : limite l’étendue de la réaction inflammatoire.
  • Puissant décontractant musculaire
  • Régénérant cutané : reconstitue la peau, très efficace pour réparer les peaux brûlées.
  • Adoucissant cutané
  • Assouplissant cutané

Ses indications

  • Douleurs
  • Rhumatismes / Sciatique
  • Brûlures
  • Escarres
  • Contractures musculaires
  • Etats dépressifs

Le macérât de Millepertuis peut être utilisé par voie orale et voie cutanée.

En cas de brûlure il forme un binôme parfait avec les Huiles Essentielles de Lavande fine et de Lavande aspic.

Pour les douleurs névralgiques, il s’associe parfaitement avec l’Huile Essentielle de Gaulthérie couchée.

Deux précautions importantes

Ce macérât est photo-sensibilisant il est donc indispensable d’éviter une exposition au soleil pendant 24 h après utilisation.

Pris par voie oral il peut diminuer l’efficacité de certaines pilules contraceptives, il vaut donc mieux ne pas l’utiliser le cas échéant.

Voilà ! Vous savez tout sur ce macérât.

Attention choisissez votre fournisseur et ne cherchez pas le plus bas prix, ce serait vous priver de belles propriétés et vous risqueriez la déception.

 

Toute la richesse du Sésame concentrée dans son Huile


Très utilisé en Orient depuis plusieurs millénaires,  le Sésame  Sesanum indicum de son nom latin, possède de belles propriétés. Son huile les concentre pour nous apporter de réels bienfaits intérieurs comme extérieurs.

On obtient l’huile de Sésame par pression mécanique des graines à froid.

Pour la cuisine les graines sont souvent torréfiées. Pour les produits cosmétiques et de bien-être elles sont en général pressées non torréfiées.

La composition de l’huile de Sésame dépend énormément des conditions de production. Il est indispensable, si l’on souhaite profiter de tous ses bienfaits de s’en procurer une de grande qualité, vierge et obtenue par pression à froid

L’huile de Sésame contient naturellement de la vitamine E mais également de très nombreux acides gras comme l’acide linoléique, l’acide oléique, l’acide palmitique, l’acide linolénique et bien d’autres encore.

Toute cette composition en fait une huile très intéressante à utiliser et par voie orale et par voie cutanée.
Lire la suite…

Le macérât huileux de Pâquerette : un Trésor de bienfaits !

Peu connu, ce macérât réalisé à partir de fleurs que nous côtoyons tous les jours ou presque, recèle des trésors de bienfaits.

Voyons-ici lesquels.

La Pâquerette tire son  « petit nom » de sa floraison durant la période de Pâques, mais son nom latin est « Bellis perennis », beauté pérenne ou beauté éternelle.

Nous la voyons chaque année fleurir dans nos jardins mais nous ne réalisons pas forcément toutes les propriétés qu’elle détient.

La médecine traditionnelle elle, la connait bien qui l’utilise pour soulager hématomes, inflammations, plaies et rhumatismes.

Les principales molécules , principalement polyphénols, sont obtenues suite à une macération des fleurs dans une huile végétale type Tournesol ou Olive. On obtient alors le macérât.

 

Ses propriétés

 

  • Tonifiant et astringent : reconnu pour raffermir les tissus cutanés
  • Cicatrisant : rend la peau souple et du coup plus vivante.
  • Réparateur : du fait de sa richesse en oméga 6 régénère le film hydrolipidique de la peau. Maintient l’élasticité de la peau.
  • Décongestionnant : tonifie les vaisseaux sanguins et décongestionne les liquides présents dans le corps.

Ses utilisations

  • Vergetures
  • Cicatrices ( en particulier cicatrices chéloïdes)
  • Peau abîmée
  • Couperose
  • Contusions ( remplace avantageusement l’arnica)
  • Beauté du buste et du cou
  • Soin raffermissant
  • Grossesse

 

S’utilise sur le visage comme sur le reste du corps.

En massage matin et soir sur les zones concernées.

Procure un bon support aux Huiles Essentielles intervenant sur la circulation sanguine et lymphatique.

 

Si vous ne le connaissez pas, tentez-le !

Et sachez aussi que la fleur de Pâquerette est comestible !

Goûtez-la, vous verrez elle est vraiment intéressante !

Premier Soleil, Premières Éruptions Allergiques, que faire ?

Voilà , depuis quelques jours maintenant et pour certains, depuis quelques semaines, le Printemps est vraiment bien là.

Les tulipes sont en fleur, le muguet, dans certaines régions est déjà  pratiquement fleuri et cela nous rend tout joyeux.

Tant mieux, nous avons besoin de soleil, nous avons besoin d’air, nous avons besoin de sortir !

Mais pour certains ces premières sorties au soleil ou en tous cas ces premières expositions ne sont pas toujours très agréables.

En effet leur peau, qui n’est plus habituée à ces expositions, réagit fortement, provoquant une sorte d’urticaire, non seulement disgracieux mais bien désagréable puisque provoquant des démangeaisons parfois très fortes.

Alors que faire ?

Ne pas sortir ? Ne pas s’exposer ?

Bien sûr que non !

En revanche plusieurs petites précautions vont pouvoir intervenir sur ces désagréments.

  • S’exposer progressivement

En effet le soleil représente pour certaines peaux délicates une véritable agression si on ne les y habitue pas petit à petit. C’est pourquoi elles réagissent un peu violemment.

Du coup on fera attention de ne s’exposer que quelques minutes pour commencer et sous un soleil léger en augmentant petit à petit le temps d’exposition tout en surveillant la réaction de la peau.

 

  • Profiter des bienfaits des Hydrolats

Mais outre ces précautions évidentes, on va pouvoir utiliser les Hydrolats d’une part pour préparer l’organisme à cette nouvelle habitude et d’autre part pour calmer les rougeurs et les démangeaisons le cas échéant.

Le meilleur Hydrolat dans ce cas sera celui de Matricaire appelée encore Camomille allemande ou Camomille bleue. 

Apaisant, anti-inflammatoire, anti-prurit, cet Hydrolat est en effet  indiqué pour tous les problèmes de peau et particulièrement ceux rencontrés face au soleil.

 

Comment faire ?

C’est très simple,

  • d’une part par voie orale, 1 cuillerée à soupe de cet Hydrolat dans un litre d’eau à boire tout au long de la journée pendant toute la période critique c’est à dire à peu près trois semaines. La voie orale permettra de limiter les réactions allergiques. 
  • d’autre part, par voie cutanée, en vaporisation ou avec une compresse sur les parties du corps concernées, tous les soirs après la douche.

Si les démangeaisons sont très fortes on peut faire cela matin et soir. Cet Hydrolat comme tous les autres ayant cette caractéristique d’intervenir tout en douceur. 

Pour les personnes qui se savent allergiques et qui n’ont pas encore eu l’occasion de s’exposer il est possible d’anticiper en utilisant la voie orale une semaine avant.

Attention nous parlons là bien de l’Hydrolat et non de l’Huile Essentielle qui elle ne peut être utilisée sans certaines précautions car elle est très forte !

Si vous souhaitez en savoir plus sur les Hydrolats vous avez toute l’information ici :

L’Hydrolat un Trésor de Douceur

Pour un Hydrolat de qualité je vous recommande celui proposé par Elise :

Hydrolat de Camomille matricaire bio

Vous pourrez en profiter pour visiter sa boutique et sa production !

 

Important :

Toutes les informations données dans le cadre de cet article, comme dans celui de ce site, le sont à titre d’échange d’expérience et de connaissances.

Elles ne sauraient se substituer à l’avis d’un médecin si vous le jugez.

L’auteure décline toute responsabilité quand à une utilisation inappropriée et dangereuse de l’aromathérapie dans le cadre du quotidien.

 

Vous avez aimé cet article ?

N’hésitez pas à le partager et à rejoindre notre communauté fb sur la page Menthe et Lavande pour recevoir toutes les informations futures.

 

 

 

L’Huile Essentielle de Céleri cultivé, peu connue.

Aujourd’hui une Huile Essentielle peu connue et pourtant bien sympathique à avoir dans sa panoplie culinaire entre autre.

En effet l’HE de Céleri cultivé possède des propriétés tout à fait intéressantes pour le quotidien comme pour des moments plus ponctuels comme le changement de saison ou une fatigue passagère.

A la fois tonifiante et sédative elle va nous aider lorsque nous avons besoin d’un coup de boost comme d’une détente.

Légèrement stimulante du foie et des reins elle sera la bienvenue en cas de digestion difficile, mais également d’haleine chargée ou de besoin de détoxifier un peu l’organisme.

Ses propriétés relaxantes vont nous aider pour les problèmes de sommeil et ses caractéristiques antipigmentaires seront intéressantes pour atténuer certaines tâches cutanées.

L’Huile Essentielle de Céleri cultivé est peu connue du grand public, elle est plutôt conseillée par les thérapeutes, dans le cadre de synergies, mais vous pouvez très bien vous en servir de façon isolée pour des cas particuliers.

Pour en savoir plus sur les possibilités d’emploi vous avez accès ici à la fiche qui lui est dédiée: HE de Céleri cultivé.

 

Pour terminer, un moyen très simple de profiter de temps en temps de ses bienfaits, l’utiliser comme aromate dans votre cuisine. Une goutte dans votre vinaigrette ou dans un peu d’huile d’olive que vous pulvérisez sur votre plat et vous aidez tout le monde à digérer !

 

 

 

 

Vous avez aimé cet article ?

N’hésitez pas à le partager.

Venez également regarder ce qui se passe sur ma page facebook :https://www.facebook.com/mentheetlavande/, likez et partagez !

Vous serez ainsi directement connecté(e) aux nouveaux articles et nouvelles fiches du site.

Important:

Toutes les informations données dans le cadre de cet article, comme dans celui de ce site, le sont à titre d’échange d’expérience et de connaissances.

Elles ne sauraient se substituer à l’avis d’un médecin si vous le jugez.

L’auteure décline toute responsabilité quand à une utilisation inappropriée et dangereuse de l’aromathérapie dans le cadre du quotidien.

 

Panaris : une infection à ne pas mépriser

Provoqué par une blessure, porte d’entrée potentielle de germes, le panaris est une infection connue à laquelle nous sommes tous plus ou moins sujets un jour ou l’autre.

Pourquoi avons-nous des Panaris ?

L’origine la plus courante et la plus connue est sans nul doute les traumatismes même minimes des ongles et des pourtours des ongles, comme par exemple, une petite peau que l’on arrache tant bien que mal parce qu’elle nous dérange, même si l’on sait très bien qu’il vaudrait mieux la couper, mais également une écharde, une petite coupure, une piqûre …

Les autres facteurs de risque sont les ongles coupés trop courts, les soins de manucure mal réalisés, mais aussi les déficits immunitaires, qui laissent l’organisme sans défense face à la moindre attaque et facilitent l’aggravation des infections, le diabète qui prédispose aux infections.

Qu’est-ce qu’un Panaris ?

 

Les symptômes du panaris sont : une douleur, une rougeur et / ou  une chaleur ressentie sur la zone.

Il peut se situer sur toute les zones du doigt.

Plus souvent sur le dessous de l’ongle, il peut également se trouver sur le pourtour, le côté ou le dos du doigt. On en trouve parfois même sur la paume de la main.

Le germe responsable du panaris est le staphylocoque doré. Il n’est donc pas anodin et doit être traité rapidement pour éviter de dégénérer et d’atteindre les os, et les articulations, provoquant des séquelles très ennuyeuses.

Comment se forme un Panaris ?

On peut dissocier trois étapes dans la formation du panaris :

  1. L’origine : coupure, blessure …  Aucun symptôme particulier
  2. Le début de l’inflammation ou  stade phlegmasique : légère  sensation douloureuse, début de rougeur, sensation de chaleur sur la zone.
  3. Le stade ultime ou collection : douleur permanente, sensation de battements dans le doigt, rougeur et chaleur plus importante. Puis fièvre et ganglion sous l’aisselle qui indiquent une diffusion de l’infection plus importante. A ce stade, la personne s’expose à certaines complications comme la diffusion de l’infection en surface avec l’apparition de points purulents, ou des complications en profondeur comme indiqué plus haut, touchant les os, les tendons, les articulations.

Il est donc important d’intervenir le plus rapidement possible.

Que faire face à un début de Panaris ?

Heureusement les Huiles Essentielles sont extrêmement efficaces pour ce problème et nous permettent de le prendre en charge dès les premiers symptômes, même si, ais-je envie de dire, nous ne sommes pas certain que ce soit réellement un début d’un panaris. Au pire les Huiles Essentielles utilisées renforceront notre système immunitaire.

 

Quelles Huiles Essentielles utiliser ?

Toutes les Huiles Essentielles antibactériennes à large spectre peuvent venir en aide  mais les plus intéressantes sont très certainement celle de Lavande vraie, de Tea-tree et celle d’Origan compact.

 

L’Huile Essentielle de Lavande vraie est réputée pour lutter très efficacement contre le staphylocoque doré.

Celle de Tea-tree est reconnue comme antibactérienne majeure tout en étant très douce.

Celle d’Origan compact est extrêmement puissante mais elle est très forte et donc à manipuler avec précaution.

Pour plus de précisions sur comment les utiliser, voyez ici la fiche : Panaris

 

Une dernière précision, si vous êtes sujet à ce genre de maux, sans doute votre immunité est-elle faible. Prenez donc le temps de la renforcer. Vous trouverez des idées pour cela dans l’article suivant : Booster son immunité

Vous avez aimé cet article ?

N’hésitez pas à le partager.

Vous pouvez également venir regarder ce qui se passe sur ma page facebook :https://www.facebook.com/mentheetlavande/, liker et faire suivre.

Vous serez ainsi directement connecté(e) aux nouveaux articles et nouvelles fiches du site.

Important:

Toutes les informations données dans le cadre de cet article, comme dans celui de ce site, le sont à titre d’échange d’expérience et de connaissances.

Elles ne sauraient se substituer à l’avis d’un médecin si vous le jugez.

L’auteure décline toute responsabilité quand à une utilisation inappropriée et dangereuse de l’aromathérapie dans le cadre du quotidien.

 

 

Ne laissez plus votre bouton d’herpès vous gâcher la vie

ravensare, ravensara, ravensare aromatique

 

Bien pénible, les personnes qui en sont atteintes le savent, que de sentir, au moment même où déjà vous êtes dans un moment critique, quelques signes annonciateurs, à plus ou moins long terme de la survenue d’un abominable bouton d’herpès.

Un signe de fatigue

Eh oui, l‘herpès ne vient pas sans raison.

Il  est toujours très lié à une situation délicate, désagréable, spéciale comme un challenge, une angoisse, une difficulté quelconque qui vous oblige à pomper sur vos réserves. Stress,  fatigue, inquiétudes, colère, doutes, toutes ces émotions négatives auxquelles l’organisme tente de répondre en allant chercher en lui les forces nécessaires,sont autant de facteurs d’affaiblissement de notre système immunitaire.  Et qui dit, système immunitaire affaiblit, dit survenue d‘infections virales et bactériennes.

Un virus 

Or à  l’origine de l’herpès, un virus, qui, une fois qu’il s’est installé vous accompagne toute votre vie. C’est pourquoi il réapparaît de temps en temps, au gré des difficultés de la vie.

Et plus vous sollicitez votre système immunitaire plus il s’affaiblit et plus les boutons se présentent facilement. Et c’est un cercle vicieux qui commence!

Alors voyons comment installer plutôt un cercle vertueux, pour vous débarrasser de ce visiteur non-invité!
Lire la suite…

Préparer sa peau pour l’été : comment faire avec les cicatrices ?

 

 

 

L’été arrive et nous allons exposer une grande partie de  notre corps à l’air libre, voire au soleil parfois.

Lorsque cette belle saison est là, les cicatrices quelle qu’en soit l’origine  peuvent nous poser quelques petits problèmes.

  • Toutes neuves  et récentes il est important d’en prendre soin pour éviter quelles ne deviennent disgracieuses.
  • Déjà anciennes, nous aimerions bien les estomper et même si possible, les faire disparaître.

En hiver il est assez simple de les protéger du soleil et de les cacher, en été cela devient un peu plus difficile, la chaleur nous invite à nous vêtir légèrement et le soleil est, la plupart du temps, très présent et très fort.

Heureusement, la peau a une énorme capacité de régénération.

Il faut juste lui apporter les éléments qui vont l’aider à se restructurer en la nourrissant de vitamines, acides gras et constituants biochimiques adéquats.

Pour cela les Huiles Essentielles, et les Huiles Végétales vont être de magnifiques alliées.
Voyons ici lesquelles choisir et comment faire.

Lire la suite…

Quelles solutions naturelles pour le psoriasis ?

Maladie cutanée auto-immune caractérisée par des plaques épaisses à différents endroits du corps, le psoriasis est une pathologie inflammatoire chronique évoluant par poussées souvent en rapport avec un stress émotionnel.

S’il n’est pas réellement dangereux, en dehors des complications qu’il peut provoquer, ses caractéristiques symptomatiques sont d’autant plus déprimantes que l’on ne comprend pas toujours d’où cela provient, comment le soigner et faire en sorte qu’il ne réapparaisse pas.

Les thérapies classiques consistent en l’application  cutanée de corticoïdes voire de traitements immunosuppresseurs dans les cas graves.

Le plan d’action des thérapies alternatives est différent.

Il prend en compte l’organisme dans son ensemble, pour l’aider à se détoxifier d’une part, adoucir, voir éviter l’inflammation d’autre part, et enfin aider la peau à se régénérer.

Plusieurs étapes
Lire la suite…

« Older Entries