Déodorants: notes d’agrumes au coucher du soleil !

coucher soleil Fistera

 

Lorsque les journées chaudes arrivent nous avons  envie de senteurs fraîches dans  nos produits de bien-être, eaux de toilette et déodorants entre autres.

Ces senteurs sont très souvent proposées à partir d’agrumes.

En effet quoi de plus rafraîchissant, à part la Menthe,

qu’un jus de Citron, d ‘Orange ou de Pamplemousse bien frais ?

 

Or les essences exprimées à partir de ces agrumes sont photosensibilisantes, et produisent, à l’exposition au soleil, de peu gracieuses taches brunes. Mais les essences d’agrumes ne sont pas les seules. D’autres huiles essentielles ont elles aussi ces caractéristiques.

Voyons un peu…

Pourquoi certaines huiles essentielles sont-elles photosensibilisantes ?

 

 

Certaines huiles essentielles  et essences aromatiques contiennent des principes actifs appelés: furocoumarines et pyrocoumarines. Ce sont ces substances qui les rendent photosensibilisantes.

Ces actifs ont la caractéristique de provoquer sous exposition solaire, des réactions érythémateuses qui se traduisent par des taches brunes très disgracieuses.

Quelles sont les huiles essentielles photosensibilisantes ?

 

Les huiles essentielles photosensibilisantes, sont principalement les essences d’agrumes:

  • Bergamote +++
  • Citron, Orange
  • Mandarine jaune
  • Mandarine rouge
  • Lime
  • Pamplemousse
  • Citrus Hystrix (ou Combawa)
  • Petit-grain bigarade

mais également les huiles essentielles de:

  • Aneth
  • Angélique
  • Céleri
  • Khella
  • Livèche
  • Verveine citronnée

Comment utiliser les huiles essentielles photosensibilisantes?

 

L’utilisation par voie cutanée de produits contenant des furocoumarines ou de pyrocoumarines nécessite  quelques précautions.

  • Pour une utilisation par voie cutanée:

On n’ utilisera ces huiles essentielles et essences aromatiques que,  sur                       une partie du corps qui ne sera pas exposée, ou que le soir ou , au                                     minimum 6 heures avant toute exposition au soleil.

  • Pour une utilisation par voie orale:

Même si l’absorption orale de ces substances ne provoque pas le même effet                        immédiat, il peut y avoir, à un degré moindre, une répercussion sur tout le                         corps.

Il est donc  recommandé de ne les prendre que le soir ou au minimum,                              comme pour l’utilisation cutanée, 6 heures avant l’ exposition au soleil.

  • Pour la voie aérienne:

Il n’y a aucune contre- indication à utiliser les huiles essentielles d’agrumes en diffusion. Celle de Citron vous sera d’un bon secours d’ailleurs pour éloigner les moustiques. A noter au passage que l’huile essentielle de citronnelle n’est pas photosensibilisante, en revanche elle est dermocaustique, il ne faut donc pas l’utiliser pure pour une application cutanée.

Attention aux déodorants et eaux de toilette.

Certains produits sont piégeux. Les déodorants et eaux de toilette sont de ceux-là , dont nous ne soupçonnons pas qu’il puissent produire, puisque nous les appliquons plutôt sur des zones non exposées, ces fameuses taches brunes. Or ce que nous pensons être des zones protégées, comme les aisselles par exemple, ne le sont que très peu en été, surtout sur la plage ou nous nous allongeons facilement les bras sous la tête. De même les eaux de toilette que nous pulvérisons un peu partout sur notre corps, risquent de nous jouer des tours si nous ne prenons garde à leur composition.

Le macérat de Millerpertuis: photosensibilisant

L’utilisation des huiles essentielles par la voie cutanée nécessite la plupart du temps une base huileuse, comme les huiles végétales. Attention le macérât de Millepertuis est souvent décrit comme photosensibilisant, mais pas toujours! Dans le doute, je vous conseille de l’ évitez en cas d’exposition au soleil et de lui préférez, l’huile de Macadamia, d’Olive ou toute autre base grasse.

 

Attention à certains médicaments !

Puisque nous parlons des actifs photosensibilisants, allons plus loin.

Les huiles essentielles ne sont pas les seules à avoir un impact potentiellement photosensibilisant.

De nombreux médicaments allopathiques, également. Si cela vous intéresse de connaître lesquels, suivez ce lien: Gare aux médicaments photosensibilisants!

 

En résumé: quelques gouttes d’HE de Pamplemousse dans une huile de massage avant de se coucher pour éliminer la cellulite, de l’HE de Lavande dans un peu de macérât de Millepertuis le soir,  pour aider la peau à se régénérer après un coup de soleil  ou 2 ou 3 gouttes d’essence de Citron diluées pour un bain relaxant et anti-jambes lourdes, un déodorant à l’essence de Citron pour une soirée fraîche, pas de problème.

En revanche, pour la journée, gardez tout cela bien caché !

LogoMetL

 

Important: les indications données dans le cadre de cet article le sont à titre d’informations, d’échange de connaissances et d’expérience. Elles ne constituent en aucun cas une prescription. Si vous avez un doute quelconque, adressez-vous à votre médecin.

Vous avez aimé cet article ?

Abonnez-vous à la newsletter (dans la colonne de droite) et vous recevrez les nouveaux articles gratuitement dans votre boite aux lettres !

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *