En pleine santé pour l’hiver, avec les huiles essentielles, entre autres.

Панорама зимним утром в Карпатах

C’est l’hiver, faut-il pour autant, être malade?

Faut-il, parce qu’il fait froid, attraper toutes ces maladies virales, qui vous laissent bien mal en point pendant plusieurs jours, faut-il, parce que c’est l’hiver, que nos enfants aient systématiquement un rhume ou une bronchite?

Il semble, parce que c’est l’hiver, que la norme est d’être, au moins une fois dans la saison, victime d’une de ces épidémies hivernales, telles que: rhume, sinusite, bronchite voir même grippe, puisque l’on nous dit que comme elle arrive, à part si nous nous faisons vacciner,  il y a de très fortes chances pour que nous l’attrapions.

Mais le corps ne peut-il pas résister à ces épidémies ?

 

Bien sûr l’hiver apporte avec lui plusieurs éléments qui, si le corps n’y est pas bien préparé, s’il est faible, peuvent y provoquer des dysfonctionnements.

En hiver, il fait froid, le corps a donc besoin de résister à ces températures qui baissent, le temps est plus gris, le soleil réchauffe moins les cœurs qu’en d’autres saisons, et nous prive d’un peu de vitamine D, de nombreux microbes circulent dans l’air, et comme nous vivons beaucoup dans des lieux clos, il ne circule pas et les virusmicrobes et bactéries se multiplient d’autant plus.

Mais tous ces acteurs extérieurs ne devraient pas représenter un danger pour le corps. Les gelées de l’hiver font partie d’un cycle naturel qui, s’il ne réalise pas produit alors des dysfonctionnements dans la nature. Le temps plus gris peut nous rendre mélancolique, mais il y a des tas de façons de trouver une chaleur douce pour nous réchauffer le cœur, les microbes, les virus et les bactéries sont présentes, mais le corps est fait pour y répondre.

Traverser l’hiver en pleine santé, regarder passer les épidémies de loin et profiter à fond de cette belle saison.

Le corps, s’il est en forme, a tout ce qu’il faut pour résister au froid, au temps gris et à toutes les épidémies. Ce ne sont pas les pathologies qu’il faut éviter d’attraper, c’est le corps que nous devons entretenir, comme l’on entretient un terrain, afin qu’il puisse, sans même que nous y pensions, réagir à tous les éléments extérieurs.

Quelles sont les situations dans lesquelles le corps n’est pas apte à réagir?

Le corps n’est pas apte à réagir, lorsqu’il est encrassé et stressé.

Les toxines, qu’elles soient d’ordre physique ou d’ordre psychique, demandent au corps un énorme travail de nettoyage qui au bout du compte, l’affaiblit et le rend très vulnérable.

Comment faire pour ne pas se laisser emporter par les épidémies d’épidémies?

  1. La première condition pour éviter d’être malade est de rester convaincu que cela est possible. Si vous en êtes réellement convaincue, alors vous donnez au corps des signaux en ce sens et il en sera déjà plus fort.
  2. La deuxième condition est de prendre soin de soi, de telle sorte que notre corps puisse réagir efficacement à ces éléments potentiellement pathologiques.
  • Une alimentation adéquate

C’est en grande partie à travers l’alimentation que le corps  trouve son énergie. Il est donc primordial de l’adapter à la saison. Mais c’est aussi à travers l’alimentation que l’organisme peut s’encrasser, il faut donc faire attention à certains aliments que nous serions tentés de prendre en grande quantité, soit pour nous réchauffer soit pour reprendre un peu d’énergie.

  • Une alimentation de saison

Pour lutter contre le froid, le corps va avoir besoin d’aliments énergétiques de bonne qualité.

Pour ce faire, toutes les noix, noisettes, amandes, noix du Brésil, noix de cajou et autres seront les bienvenues. Elles apporteront de nombreux oligo éléments, minéraux  et vitamines qui nous serons bien utiles. Contrairement à ce que l’on peut dire ici ou là , dégustées en quantité raisonnable, elles ne font pas grossir. En revanche ne vous précipitez pas sur les produits composés avec ces noix, ils contiennent souvent beaucoup de sucre et là ….

Le corps aura aussi besoin de vitamines. Elles seront apportées par les fruits et légumes de saison. N’hésitez pas à proposer soupes, purées  et salades composées, salades de fruits, d’agrumes. Outre les vitamines, leurs fibres aideront aideront au bon fonctionnement du système digestif.

Enfin, les protéines, sans en abuser seront les bienvenues elles aussi.

  • Une alimentation qui n’encrasse pas.

La difficulté souvent, en hiver, est de ne pas  ingérer trop de calories peu intéressantes et qui vont encombrer le terrain. Il s’agit là , des produits laitiers, des céréales et des sucres raffinés. Tous ces aliments nous semblent apporter de l’énergie, ce qui n’est pas totalement faux, mais en trop grande quantité, ils encrassent l’organisme qui ne sait plus s’en débarrasser et les transforme très souvent en pathologies et particulièrement en pathologies ORL.

Si vous avez des enfants qui souffrent régulièrement de rhume, d’otite ou de bronchite, essayez, si vous ne pouvez les supprimer, de diminuer les produits laitiers. Préférez les produits à base de lait de chèvre ou de brebis et cela devrait déjà beaucoup les aider. N’ayez crainte qu’ils n’aient pas assez de calcium. Leur organisme en trouvera en quantité largement suffisante dans tous les oléagineux cités plus haut, dans certains légumes verts et ce sera de plus un calcium beaucoup mieux assimilé.

Par ailleurs le sucre raffiné fait de gros dégâts et alourdit vraiment l’organisme. Il est très très important d’essayer de le réduire au maximum, en préférant par exemple, le miel à la confiture, les gâteaux faits maison avec du sucre roux à la place des biscuits industriels, les noix citées plus haut pour remplacer les bonbons ou carreaux de chocolat au lait….

Enfin pour ce qui est des céréales raffinées, essayer de les limiter elles aussi.

  • Une alimentation en quantité équilibrée

Ce n’est pas parce qu’il faut lutter contre le froid qu’il faut forcément manger beaucoup plus. Au contraire, un corps trop corpulent se fatiguera beaucoup plus vite et aura moins d’énergie pour se défendre. Attention donc à la quantité d’aliments que vous ingérez. Il n’est pas indispensable de grossir en hiver.

  • Une hydratation suffisante

Très souvent , puisqu’il ne fait pas très chaud, nous n’éprouvons pas le besoin de boire beaucoup en hiver. C’est une grave erreur, le corps a besoin d’eau régulièrement, d’autant plus que parfois nous travaillons ou vivons dans des lieux surchauffés qui nous assèchent littéralement.

 

  • Un système digestif en bonne santé

Nous le savons également, une  bonne immunité  passe énormément par un système digestif en bonne santé. S’il vous semble que celui-ci est un peu faible ou défectueux, aidez-le avec un complément de probiotiques, y compris pour les enfants. Vous pouvez également l’aider à évacuer les mauvaises bactéries avec de l’huile essentielle de pamplemousse.

  • Un sommeil récupérateur

Nous savons tous que le sommeil est important, mais nous savons peut-être moins pourquoi réellement.

Durant le sommeil, non seulement notre corps se repose et récupère de l’énergie, mais c’est également pendant le sommeil que le foie effectue son plus gros travail de détoxification. Il est primordial de lui laisser cette possibilité. D’autre part le corps ne peut pas faire trois choses en même temps: digérer, détoxifier et se reposer. C’est pourquoi il est important de ne pas surcharger le repas du soir afin que la digestion soit aisée, que le foie puisse faire son travail facilement et que le corps se repose réellement.

Il vous faut donc veiller à ce que le sommeil de toute la famille soit de durée suffisante et de bonne qualité.

  • Un stress limité

Le stress est un capteur d’énergie énorme. Essayez de le limiter au maximum. Évitez le stress inutile.

  •  Une activité physique

On le sait, il n’y a rien de mieux que le fait de faire bouger son corps, pour éliminer une grande partie des toxines qu’il a pu emmagasiner. Il n’est pas besoin de faire un sport très intense ou qui demande beaucoup d’efforts,  au contraire, l’essentiel est de pratiquer une activité que l’on aime, qui apporte du plaisir. En la pratiquant, vous éliminerez les toxines, mais également le stress, ce qui, nous l’avons vu, est primordial.

Ne craignez pas de sortir dans le froid. L’organisme est tout à fait capable de s’y habituer, et cela donne beaucoup d’énergie tout comme le plaisir de rentrer au chaud, boire un bon thé ou chocolat!

N’hésitez pas à faire prendre l’air à vos enfants, même s’il fait froid. Il suffit de bien les couvrir, n’oubliez pas les mains et les pieds! Et s’ils sont en âge de marcher ou de courir trouvez  leur  une promenade où ils peuvent le faire.

 

  • Un petit coup de pouce de la nature.

Outre toutes ces habitudes de vie, un petit coup de pouce de la nature  pour renforcer l’immunité sera le bienvenu.

En complément alimentaire: tous les produits de la ruche, sont très intéressants. La propolis est un bon anti-viral et le miel à condition qu’il ne soit pas chauffé au moment de son extraction est un bon anti-bactérien.

Une bonne façon de faire boire suffisamment vos enfants, sans encrasser leur corps et tout en renforçant leur immunité est de leur préparer,  un citron pressé sucré au miel.

 

En huiles essentielles:

  • Pour renforcer l’immunité:

Pendant trois semaines avec une pause de 2 jours par semaine avant les périodes à risque. Pendant trois semaines, sans pause, pendant les périodes d’épidémies.

Pour les enfants

Citron:  1 goutte sur un support oral le matin. (Le niaouli n’est pas indiqué pour les jeunes enfants).

Ravintsara: 1 goutte sur un support oral le soir.

Citron et Ravintsara: 1 goutte de chaque sur les voûtes plantaires tous les soirs.

Pour les ados et les adultes

Niaouli: 2 gouttes sur un support oral le matin.

Ravintsara: 2 gouttes sur un support oral le soir.

Niaouli et Ravintsara: 1 goutte de chaque en massage sur la voute plantaire tous les soirs.

  • Pour aider le système digestif:

Pamplemousse: 1 goutte sur un support oral tous les jours pendant trois semaines.

  • Pour aider au sommeil et rester zen:

Lavande officinale ou Mandarine:

2 gouttes sous les poignets en friction juste avant de se coucher ou avant les moments de stress potentiel. Attention l’huile essentielle de Mandarine est photosensibilisante. Il ne faut pas exposer ses poignets au soleil juste après y avoir déposer l’huile essentielle. Il est important d’attendre 6 heures.

 

L’hiver est là, mais il n’est pas obligatoire que vous le passiez à soigner des enfants   fiévreux, avec le nez ou les bronches encombrés, ou vous même avec de la fièvre, des courbatures et les sinus douloureux.

Quelques habitudes de vie bien adaptées, et le concours de l’aromathérapie vous aideront à renforcer votre immunité pour accueillir cette saison le mieux possible.

 MentheetlavandeLOGO……………………………….

 

 

Citron / Citrus limonum (zeste)

Lavande officinale ou Lavande vraie / Lavandula officinalis ou vera ou angustifolia

Mandarine / Citrus reticulata

Pamplemousse / Citrus paradisii

Ravinstara / Cinnanomum camphora cineoliferum

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *