Eczéma : que nous dit-il et comment le prendre en charge ?

Notre peau nous parle

 

A la fois protectrice face au monde extérieur et lien avec celui-ci, notre peau est un livre d’histoire à explorer et écouter.

Lisse, en pleine forme, saine ou irritée, rouge, fissurée, inflammée, la peau est un organe à part entière qui, si nous savons l’écouter nous explique ce dont il a besoin et ce que nous pouvons faire pour lui.

La peau nous parle d’elle et à travers elle, nous parle surtout de nous, de notre corps dans son ensemble, de notre relation à celui-ci, de notre relation à nous et aux éléments extérieurs par la même occasion.

Comme tout organe, notre peau possède le pouvoir extraordinaire de se détoxifier, se réparer, se cicatriser et se régénérer. Mais elle ne peut le faire que si nous lui en donnons l’occasion et la possibilité.

Toute pathologie cutanée quelle qu’elle soit, nous parle d’un dysfonctionnement plus profond qu’une simple une irritation de la peau.

La prendre en charge de façon ponctuelle et circonscrite à un endroit particulier, la plupart du temps, ne suffit pas.

Une prise en charge « holistique » c’est à dire comprenant l’environnement global de la personne est très souvent la clé du retour à une peau sans défaut.

La peau : un organe à part entière

 

La peau est le plus grand organe du corps.
Elle représente en moyenne près de 10% du poids corporel.
Enveloppe qui couvre tout l’organisme, sa superficie peut atteindre deux mètres carrés.
Ses fonctions sont multiples.

La peau, un organe composé de trois couches aux rôles bien précis

 

  • l’Epiderme, partie supérieure visible très fine, abrite des milliards de terminaisons nerveuses. Les cellules kératinocytes qui se renouvellent sans arrêt lui assurent sa solidité et son imperméabilité. Les mélanocytes la protègent des rayons du soleil.
  • le Derme, partie la plus épaisse, regroupe les glandes sudoripares et sébacées, les terminaisons nerveuses à l’origine de la sensation de toucher, les vaisseaux lymphatiques et les tissus conjonctifs qui donnent à la peau sa souplesse et sa fermeté mais également des cellules de l’immunité.
  • l’Hypoderme, un tissu assez banal constitué de cellules graisseuses et vascularisées qui assurent le maintien de la température et amortissent les chocs mécaniques.

La peau : un organe qui détoxifie

 

Emonctoire au même titre que le foie ou les reins même si avec une influence bien moindre au départ, lorsqu’elle nous présente une difficulté la peau nous indique juste que l’un ou l’autre des autres émonctoires est dépassé.
Elle tente à ce moment-là de prendre le relais.
Il est alors très important de respecter son travail et de ne pas vouloir le stopper par des produits chimiques qui ne feront que cacher le symptôme.

La peau et nos émotions

 

Au stade fœtal le bébé ressemble à un tube formé de trois feuillets dont l’ectoderme dont seront issus la peau et le système nerveux.
Cet ectoderme qui recouvre l’embryon va former le tube neuronal et l’ensemble du système nerveux.
On comprend mieux alors la relation directe entre la peau et la sphère émotionnelle.

La peau constitue également la frontière entre nous et les autres.
Se distancer de l’extérieur par une peau en difficulté peut être très symbolique.

Poumons, Colon et Peau

 

En médecine chinoise on considère qu’il existe une forte connexion entre les poumons, le colon et la peau.
La Naturopathie occidentale constate elle aussi de plus en plus une implication de la santé intestinale dans le Bien-être de la peau.
Grosse usine à éliminer les déchets, la peau est très dépendante des liquides organiques qui la traversent, la nourrissent et assurent son hydratation, son oxygénation, sa nutrition, en un mot, son Bien-être total.

Une prise en charge globale

 

Toute pathologie cutanée mérite que l’on s’arrête sur la santé de l’organisme dans sa globalité.

L’eczéma ne déroge pas à la règle.

Cette prise en charge globale de l’eczéma a fait l’objet de la conférence ; Eczéma : lorsque notre peau nous parle, à laquelle vous pouvez avoir accès pendant quelques jours en cliquant sur le lien en fin d’article.

Soulager rapidement en attendant

 

Pour autant, s’il est totalement recommandé donc de travailler de façon holistique et non simplement symptomatique, il est possible grâce à l’Aromathérapie, Huiles végétales et Huiles essentielles, de prendre rapidement en charge et rapidement les symptômes, et de commencer à aider la peau à retrouver un aspect et une nature non transformés.

Plusieurs types d’eczéma :

La maladie eczémateuse n’est pas toujours facile à reconnaître. Elle peut se présenter sous différentes formes. On peut, si on le souhaite aller consulter un spécialiste qui saura dire de quel eczéma il s’agit.

En fonction du type d’eczéma, la prise en charge locale sera un peu différente.

Quelles Huiles végétales ?

 

  • Huile de Bourrache : très efficace sur la sécheresse de la peau.
  • Huiles d’ Onagre et de Calophyle inophyle : particulièrement intéressante sur la régulation de l’inflammation et de l’allergie.
  • Huile de Ricin : qui combat et prévient les virus, bactéries, levures et moisissures et aide à la cicatrisation.

Les Huiles végétales vont être de bonnes alliées pour prendre en charge la sécheresse et l’inflammation de la peau. Pour autant elles peuvent parfois être un peu déconseillées en situation de candidose, on utilisera alors en association l’huile de Ricin.

 

Eczéma : lorsque notre peau nous parle

Quelles Huiles Essentielles ?

 

De nombreuses Huiles Essentielles sont intéressantes pour prendre en charge la pathologie eczémateuse. Chaque eczéma nécessite une synergie particulière à créer en fonction des symptômes et de la situation, pour en savoir plus :

Deux exemples de prise en charge de deux eczémas parmi les plus courants :

 

Pour un eczéma sec :

HE de Géranium 2 ml
HE de Lavande aspic 2 ml
HE de Bois de rose 0,5 ml
HE de Tanaisie annuelle 0,5ml
HV 5ml

Pour un eczéma de contact :

HE Hélichryse italienne 2ml
HE de Lavande aspic1ml
HE de Camomille noble 1ml
HE de Carotte 1ml
HV 5ml

Pour en savoir plus sur les différents types d’eczéma, sur leur prise en charge globale et sur comment en venir à bout définitivement suivez le replay de la conférence conférence qui lui a été dédiée et obtenez toutes les réponses à vos questions

Eczéma : lorsque notre peau nous parle

………………………….

Nouveau !

L’abonnement aux conférences de Menthe et Lavande ! 

 

Ayez accès  à toutes les conférences passées et futures !quand vous le souhaitez et autant de fois qu’il vous est nécessaire.

Vous avez envie d’en savoir plus sur des pathologies particulières, sur des Huiles Essentielles ou Huiles végétales particulières.

Cliquez ici pour vous abonner aux conférences de Menthe et Lavande.

Vous aurez un accès direct à toutes les conférences passées et un accès privilégié gratuit aux conférences futures, entre deux et trois conférences par mois.

………………………………

 

Pour aller plus loin et faire de l’Aromathérapie votre alliée au quotidien, plusieurs possibilités s’offrent à vous ici : 

Nos formations en ligne

Important :

Toutes les informations données dans le cadre de cet article, comme dans celui de ce site, le sont à titre d’échange d’expérience et de connaissances.

Elles ne sauraient se substituer à l’avis d’un médecin si vous le jugez.

L’auteure décline toute responsabilité quand à une utilisation inappropriée et dangereuse de l’aromathérapie dans le cadre du quotidien.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.